L’aspect de nos selles en dit long

Je vous vois déjà faire la grimace. Pourtant vous ne savez pas à quel point la texture, la couleur et l’aspect de vos selles en disent long sur votre santé.

 

 

Tout d’abord, de quoi sont-elles composées ?

  • 60% d’eau
  • 37% de bactéries et déchets biologiques (cellules mortes, bile…)
  • 3% de nourritures non digérées

Cette composition est une moyenne.

Selon la santé de vos intestins, l’absorption des aliments est différente.

Explication :

Si vos intestins sont enflammés, les nutriments seront moins bien assimilés.

Pourquoi les intestins s’enflamment-ils ?

Cela peut être dû à des intolérances alimentaires non connues. Le système immunitaire va s’activer et provoquer l’inflammation.

 

L’échelle de Bristol permet de classer les selles en 7 catégories, selon leur consistance :

Les selles idéales sont les types 3 et 4. Dans le cas de la constipation, les selles sont de types 1 ou 2.

 

Certains facteurs peuvent modifier l’aspect de vos selles :

  • Prises de médicaments
  • Changement hormonal (grossesse, ménopause)
  • Age (le transit a tendance à se ralentir avec l’âge)
  • Changement du mode de vie. On connait tous la tourista! Mais une constipation temporaire peut être vécue lors de voyages par exemple.
  • Infection bactérienne, virale ou parasite

Voici un petit exercice : observer vos selles.

Bon, ok ce n’est pas une partie de plaisir, mais cela vous permettra d’en savoir un peu plus…

Noter si vous observez :

  • Du mucus (substance blanchâtre épaisse) pouvant être signe d’une infection bactérienne (un peu de mucus est normal)
  • Du pus
  • Du sang
  • Des aliments non digérés
  • Glaire blanchâtre (peut être un signe de la maladie de Crohn)

 

Concernant maintenant la couleur.

Tout d’abord, sachez que les aliments que nous consommons impact sur la couleur de nos selles. Pas d’inquiétude si vos selles sont de la couleur des aliments mangés la veille.

 

  • Si vos selles sont marrons clairs à jaunes, cela signifie qu’elles sont moins pigmentées. C’est le syndrome de Gilbert.

Les enzymes impliquées dans le système de dégradation de l’hémoglobine (cellule sanguine) travaillent de manière moins efficace. Cela est bénin et le seul effet secondaire notable est une diminution de la tolérance au paracétamol. Pas de quoi s’inquiéter.

Des selles de cette couleur peuvent être observées lors de diarrhée ou de prise d’antibiotiques

 

  • Vos selles sont jaunâtres et grasses, vous êtes capable de voir des petites bulles de graisses dans l’eau de la cuvette. Peut-être un signe d’obstruction des voies biliaires. La bile participe à l’absorption des graisses. Si les graisses sont mal absorbées, elles se retrouvent dans les selles.

Selles souvent observées chez les malades cœliaques.

Autre cas possible : déficit enzymatique du pancréas.

 

  • Si vos selles sont de couleurs blanchâtre ou grises, résulte d’un manque de bile. La bile est sécrétée par le foie. Cela signifie que votre foie à un problème ou que la connexion entre votre foie et vos intestins est bloquée par un nœud ou une pression.

 

  • Si vos selles sont noires (et que vous ne prenez pas de compléments en fer ou certains médicaments comme l’ibuprofène), c’est le signe de sang digéré, provenant d’un saignement d’un segment haut tube digestif.

 

  • Si vos selles sont rouges (et que vous n’avez pas consommé des betteraves en grande quantité la veille), présence de sang frais (appelé méléna). Peut-être dues à des hémorroïdes ou une fissure anale.

 

      Dans ces deux cas, si les saignements persistent, il faudra consulter.

 

  • Vos selles sont verdâtres, très souvent dues à une alimentation riche en chlorophylle (épinard, avocats…). Si ce n’est pas le cas, cela veut dire les aliments ont passé trop vite l’étape de la digestion et n’ont pas absorbés suffisamment de bile. Si cela n’est pas fréquent, aucune raison de s’inquiéter.

 

Dans ces cas-là, la couleur n’est pas due aux pigments, mais à la présence de sang.  Si cela persiste, et s’il y a des antécédents de cancers du tube digestif dans la famille, je vous conseille à en parler à votre médecin. Sachez qu’après 50 ans, il est fortement recommandé de faire une analyse des selles.

 

 

Les selles ne doivent pas avoir une odeur trop forte. Si c’est le cas, raison de plus pour vous pencher un peu plus sur leur aspect. Elles doivent tomber au fond de la cuvette: des selles qui flottent à la surface signifient qu’elles sont (trop) riche en graisses et traduisent une malabsorption des nutriments. Ce phénomène est observable chez les personnes souffrantes d’une pancréatite.

 

Rappelez-vous: la digestion débute dans la bouche et se termine par l’évacuation sous forme de selles. Une bonne digestion est indispensable à une bonne énergie et à un bon transit! Téléchargez mon ebook gratuit pour obtenir 12 astuces qui vont aider votre organisme à bien digérer et à vous donner de l’énergie!

 

Pour toutes questions ou remarques, contactez moi 🙂

 

 

Téléchargez gratuitement l'extrait de mon ebook sur le régime pauvre en FODMAPs (recettes inclues)
We respect your privacy.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Téléchargez maintenant votre guide GRATUIT
12 astuces pour améliorer votre digestion et être moins ballonné

0 Partages
Partagez
Partagez