(Se) préparer (à) son rendez-vous

Vous souffrez de troubles digestifs depuis un moment et vous vous « êtes enfin décidé » à consulter ?

 

Vous avez eu du mal à trouver un professionnel de santé spécialisé dans les troubles digestifs ?

 

L’attente a été longue ?

 

Qu’importe les raisons et la situation, je vous invite grandement à « venir préparé » à votre rendez-vous. Cela vous permettra de poser vos questions, de ne pas omettre une information importante, et « d’aller plus vite » dans la prise en charge (ce qui est un avantage lorsque les douleurs impactent votre qualité de vie).

 

Cet article a pour but de vous aider dans cette préparation, que ce soit le premier rendez-vous ou bien le énième d’une longue liste que vous ne pouvez même plus compter.

 

Vous trouverez :

  • Des astuces pratiques
  • Des questions que votre gastro-entérologue et/ou diététicienne seront probablement amenés à vous poser

 

 

 

Se préparer pour son premier rendez-vous

Si vous n’avez jamais consulté auparavant, je vous conseille de vous préparer pour votre consultation, que ce soit avec votre gastro-entérologue ou votre diététicienne. Cela vous permettra de répondre plus facilement aux questions, et d’aiguiller ainsi votre professionnel de santé.

 

Je vous invite donc en amont de la consultation de tenir un carnet/journal où vous noterez :

  • Ce que vous avez consommé (aliments et boissons) au cours de la semaine précédente. Soyez le plus précis possible. Par exemple si vous avez consommé de la sauce tomate, indiquez si vous l’avez faite vous-même ou non. N’hésitez pas à apporter les étiquettes de vos produits, à prendre en photos vos repas…

 

  • Vos habitudes alimentaires : « sautez »-vous des repas ? Avez-vous des horaires de repas irréguliers ? Mangez-vous fréquemment à l’extérieur ? Dans quels types de restaurants ? Avez-vous récemment changé vos habitudes alimentaires ? Suivez-vous un régime particulier (végéta*iens, IG bas (diabète).. ? Avez-vous exclu certains aliments à cause de certains composants (produits laitiers, gluten,… ? Avez-vous remarqué une amélioration de vos symptômes ? Lesquels ?

 

  • Une description de vos symptômes:
    • Comment ils s’expriment
    • Leurs sévérités : Vous pouvez évaluer vos douleurs sur une échelle de 1 à 10
    • Leurs fréquences : est-ce que vos symptômes sont présents au quotidien, plusieurs fois par jour, seulement 1 à 2 fois dans la semaine..
    • Leurs durées 
    • Le timing : est-ce que vos symptômes sont plus présents le matin ? le soir ? est ce que la douleur s’accentue au cours de la journée… Sont-ils plus fréquents en été ? En hiver ?
    • L’impact des repas : est-ce que vos symptômes sont exacerbés après les repas ?
    • L’impact qu’ils ont sur votre vie sociale : vous empêchent-ils d’aller travailler ? De manger à l’extérieur ? Ont-ils un impact sur votre vie de couple ? Evitez-vous des sorties où vous savez qu’il sera difficile de trouver des toilettes ?

 

Notez également les symptômes non digestifs (maux de tête, eczéma, psoriasis, mycoses..)

 

 

Autres:

  • L’aspect de vos selles. Pour cela, référez- vous à l’échelle de Bristol.
  • Les médicaments et/ou suppléments pris
  • Votre niveau de stress sur une échelle de 1 à 10
  • Le type, fréquence et durée de vos exercices physiques
  • Vos antécédents personnels et familiaux.
  • Quand vos symptômes sont apparus (suite à une gastro, un évènement marquant..)
  • Votre poids, notamment s’il a diminué au cours des dernières semaines

 

Si vous présentez un ou plusieurs des « red flags », précisez-le dès que vous prenez rendez-vous.

 

J’ai un tableau type que j’envoie à mes patients en amont de la consultation. N’hésitez pas à me le demander en m’envoyant un mail (juliettenutrition@gmail.com).

 

 

Se préparer à un énième rendez-vous

Si vous avez déjà consulté, je vous invite à vous créer un dossier avec les mêmes éléments présentés ci-dessus. A ceux-là, vous pourrez ajouter les résultats de vos précédentes analyses, les comptes rendus des professionnels de santé rencontrés, la liste des suppléments, des méthodes déjà testées ou en cours…

 

 

*

 

Se préparer aux rendez-vous de suivi

Sur votre carnet, notez les questions que vous vous êtes posées durant les semaines suivant la première consultation.

 

Si vous suivez un régime pauvre en FODMAPs, traduisez l’évolution de vos symptômes en vous aidant d’un journal de bord.

 

Votre médecin et diététicien sont là pour vous aider. N’hésitez pas à exprimer vos doutes, vos difficultés ou vos peurs. Nous aimons tous les bonnes nouvelles, partagez aussi vos « réussites »!

 

 

Pourquoi est-il nécessaire d’être suivi par une diététicienne lors du régime pauvre en FODMAPs?

Voir une diététicienne spécialisée dans les troubles digestifs est je pense, primordial. Nous avons l’expérience et les outils pour vous accompagner tout au long du processus, et même après.

 

Lors de la première consultation, nous réaliserons une évaluation clinique et nutritionnelle.

 

L’évaluation clinique permettra d’avoir un aperçu sur votre histoire médicale, vos symptômes, vos antécédents familiaux, les éventuels traitements médicaments ou allopathiques réalisées et/ou en cours.. mais surtout de mettre en avant les éventuels red flags.

 

L’évaluation nutritionnelle nous aidera à connaitre vos habitudes alimentaires, et pouvoir ainsi estimer vos apports alimentaires et hydriques, ainsi que vos besoins. Grâce à l’enquête alimentaire, nous pourrons estimer votre consommation d’aliments riches en FODMAPs.

Nous discuterons également de votre hygiène de vie générale, des aliments et comportements suspectés d’induire des symptômes, et du niveau d’engagement que vous êtes prêt à mettre dans votre « traitement ».

 

L’ensemble des données nous permettra d’estimer si « vous êtes apte » à suivre le régime, et à vous aiguiller sur d’éventuels compléments micro-nutritionnels à prendre.

 

*

 

Comme tout régime, le régime pauvre en FODMAPs doit être individualisé en fonction de nombreux paramètres (sévérité des symptômes, niveau d’engagement, aliments suspectés d’induire des symptômes….).

 

Il est parfois possible de réaliser un régime FODMAP « simplifié ». Seule une diététicienne pourra évaluer cette possibilité.

 

Ensuite, en fonction des données recueillies, nous vous aiderons à établir des menus adaptés à vos valeurs, votre rythme de vie et à vos besoins.

 

Lors de la phase 2, dite phase de challenge, le protocole de réintroduction des aliments dépend de plusieurs facteurs tels que :

  • Le niveau de restriction de la phase 1
  • Votre état nutritionnel. Selon votre régime alimentaire (végéta*iens), et votre état de santé (diabétique, déficits nutritionnels..), nous passerons plus ou moins du temps sur certains groupes d’aliments.
  • L’ordre des « challenge ». Il est possible de tester les aliments suspectés d’induire des symptômes en premier, ou au contraire, plus tard dans le processus
  • Votre état d’esprit. Si vous êtes angoissé, stressé, en vacances… le protocole ne sera pas le même.

Nous vous aidons à interpréter les résultats et analyser les éventuels facteurs qui ont pu « fausser » les tests.

 

 

Nous vous accompagnons également en phase 3. Réévaluer votre état nutritionnel et de santé en général est important, de même que de réintroduire des aliments qui n’ont pas été tolérés en phase 2.

 

En cas d’échec du régime, notre rôle sera de comprendre la cause de cet échec, et de chercher une autre solution.

 

*

 

 

Vous avez des questions?

 

N’hésitez pas à me contacter, ou à prendre un rendez-vous.

 

 

 

Téléchargez gratuitement l'extrait de mon ebook sur le régime pauvre en FODMAPs (recettes inclues)
We respect your privacy.

 

*Images tirées de la formation FODMAPs de la Monash University

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Téléchargez maintenant votre guide GRATUIT
12 astuces pour améliorer votre digestion et être moins ballonné

0 Partages
Partagez
Partagez