Comment rester positif pendant le régime pauvre en FODMAPs?

Si vous avez déjà tenté l’aventure, ou que vous êtes « en plein dedans », alors vous avez surement réalisé que le régime pauvre en FODMAPs n’est pas une mince affaire.

Pour l’avoir testé, je sais de quoi je parle !

Voici donc 4 conseils que je souhaite vous partager afin que vous gardiez la motiv’.

#1 Concentrez-vous sur ce que vous pouvez manger

Si vous aviez comme moi l’habitude de cuisiner au quotidien avec des oignons et de l’ail, le deuil peut être difficile.

Au lieu de cuisiner à reculons, voyez ce régime comme un challenge culinaire !

Il existe de nombreuses façons de créer des plats savoureux, sans ail ni oignons en tant que tels.

D’ailleurs, sachez que les FODMAPs sont lipophiles (ils ne se dissolvent pas dans les matières grasses), donc l’huile infusée à  l’ail est ok !

 

#2 Soyez préparé

La meilleure façon « d’échouer » le régime c’est d’avoir dans ses placards vos aliments riches en FODMAPs préférés.

L’efficacité du régime FODMAPs commence avant même d’avoir débuté.

Tel un marathon, la préparation est toute aussi importante que la course.

 Le mental joue un rôle important, et n’est pas à négliger.

Munissez-vous de l’application de la Monash et faites le plein de produits pauvres en FODMAPs.

Souvenez-vous que tout est une question de quantité.

Vous pouvez par exemple peser en amont vos chocolat, oléagineux… afin d’avoir des snacks à porter de main, sans avoir à sortir la balance à chaque fois.

 

#3 Toutes bonnes choses ont une fin…et les moins bonnes aussi !

Souvenez-vous que la phase 1 du régime FODMAPs ne doit pas durer plus de 6 semaines. Ensuite, vous pourrez débuter la phase de challenge.

Le régime pauvre en FODMAPs n’est en aucun cas une alimentation à suivre au long terme.

 

#4 Célébrez-le !

Marquez sur votre calendrier la date du début de votre aventure FODMAPs, et voyez-la comme une date d’anniversaire.

Si comme 75% des personnes suivant le régime FODMAP, vous parvenez à déterminer quels aliments induisent vos symptômes et quelles quantités vous tolérez, alors cette date marquera le jour où vous avez dit STOP et considéré votre SII comme quelque chose faisant partie de vous, mais qui ne définit pas qui vous êtes.

 

Le régime pauvre en FODMAPs, et vivre avec le SII en général peut être difficile.

 

Vous n’êtes pas seul.e.

Ne vous isolez pas.

 

Il existe aujourd’hui de magnifiques projets et accompagnement pour vous aider.

Cure & Care de Ginette & Josiane en fait partie.

J’ai la chance de faire partie de l’équipe, et je peux vous assurer que nous sommes tous motivés pour vous aider.

 

Je vous invite donc à faire un tour sur leur site et d’en parler autour de vous.

Plus le SII sera connu, plus il sera reconnu

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Téléchargez maintenant votre guide GRATUIT
12 astuces pour améliorer votre digestion et être moins ballonné

0 Partages
Partagez
Partagez