L’IBS Smart test, le nouveau test de diagnostic du SII ?

À l’heure actuelle, le diagnostic du SII se fait grâce :

 

  • A l’éviction d’une possible pathologie (MICI, endométriose, maladie cœliaque, hypothyroïdie, ect.) nécessitant certains tests 
  • Aux critères de Rome IV

Cependant, plusieurs tests commencent à voir le jour dont l’IBS Smart test.

 

Qu’est-ce que l’IBS Smart test?

L’IBS Smart Test est une prise de sang visant à doser 2 biomarqueurs : les anti-CdtB  (cytholetal distending toxin B) et anti-vinculine.

 

 

La vinculine est une protéine jouant un rôle majeur dans le Complexe Moteur Migrant. Comme expliquer dans cet article, certaines bactéries sécrètent une toxine (le CdtB) qui ressemble moléculairement à la vinculine.

En sécrétant des anticorps contre la toxine bactérienne, le système immunitaire peut par confusion, s’attaquer également à la vinculine induisant des dommages aux nerfs.

Le CMM est affecté et ne peut plus faire correctement son travail et le risque de SIBO est accru.

L’IBS Smart Test a été mis au point par le Dr Mark Pimentel et son équipe suite à une grande étude menée chez 2375 participants ayant le SII de type –D  (selon les critères de Rome), 142 participants atteints de MICI, 121 participants ayant la maladie cœliaque et 43 participants « sains » (=groupe contrôle).

Résultats

Le test est sensible à 43.7% et spécifique à 91.6% pour les anticorps anti-CdtB, et sensible à 32.6% et spécifique à 83.8% pour les anticorps anti-vinuciline au sein du groupe SII post infectieux.

La sensibilité d’un test (ou sélectivité) mesure sa capacité à donner un résultat positif lorsqu’une hypothèse est vérifiée.

La spécificité mesure la capacité d’un test à donner un résultat négatif lorsque l’hypothèse n’est pas vérifiée.

Dans le cas de cette étude, la sensibilité indique qu’un nombre significatif de participants ont pu avoir un test négatif malgré le fait qu’ils présentaient la condition. La haute spécificité montre que les résultats des tests présentent peu de faux-positifs, donnant aux patients un diagnostic positif « réel ».

Les travaux du Dr Pimentel démontrent que dans certains cas, le SII semble avoir une origine organique.

 

Les avantages du test

Le principal point positif du test est qu’il permet de donner une explication, une origine (du moins l’une des raisons) à vos troubles digestifs ce qui peut énormément aider.

Ensuite, un test positif indique de  manière indirecte que le CMM est touché. Pour le thérapeute cela est une information primordiale. Suite au protocole mis en place (antibiothérapie allopathique ou « naturel », régime alimentaire, ect.), des prokinétiques visant à stimuler le CMM pourront être prescrits.

Un test positif indique que le risque de sécréter des anticorps lors d’une prochaine intoxication alimentaire, et donc mener à des symptômes du SII, est accru. Votre diététicien vous conseillera sur les précautions à prendre afin d’éviter cette situation, particulièrement si vous voyagez fréquemment.

 

Les inconvénients

À l’heure actuelle, l’IBS Smart Test n’est pas approuvé à 100% et n’est pas pour le moment un critère de diagnostic. Son coût très élevé ne permet pas de réaliser ce test de façon systématique.

Ce test est uniquement valide pour les SII post-infectieux de type D (diarrhéique) ou M (mixte).

Le SII est un syndrome reconnu récemment. Je suis persuadée que la rechercher permettra à l’avenir d’y voir plus clair et de proposer des accompagnements plus efficaces  (en termes de rapidité et de personnalisation du traitement).

Cependant, il existe déjà de nombreuses méthodes, ressources et outils pour retrouver un confort intestinal.

 

Que retenir

L’IBS Smart Test:

    • N’est valable qu’en cas de SII post infectieux (survenu à la suite d’une gastro-entérique ou d’une intoxication alimentaire) de type D ou M
    • Consiste à doser deux anticorps (prise de sang)
    • Mets en avant une attaque auto-immune visant une protéine jouant un rôle fondamental dans l’activation et la « santé » du Complexe Moteur Migrant (= « balai intestinal »)
    • Son cout est élevé et le test n’est pas courant en France

L’IBS Smart Test pourrait devenir un outil de diagnostic et surtout d’aide pour le traitement du SII post-infectieux, mais il ne pas à lui seul, faire office de diagnostic

 

 

Bibliographie

  1. Morales W, Rezaie A, Barlow G, Pimentel M. Second-generation biomarker testing for irritable bowel syndrome using plasma anti-CdtB and anti-vinculin levels. Digestive diseases and sciences. 2019;64(11):3115-21.
  2. Pimentel M, Morales W, Rezaie A, Marsh E, Lembo A, Mirocha J, et al. Development and validation of a biomarker for diarrhea-predominant irritable bowel syndrome in human subjects. PLoS One. 2015;10(5):e0126438.
  3. Talley NJ, Holtmann G, Walker MM, Burns G, Potter M, Shah A, et al. Circulating Anti-cytolethal distending toxin B and Anti-vinculin antibodies as biomarkers in community and healthcare populations with functional dyspepsia and irritable bowel syndrome. Clinical and translational gastroenterology. 2019;10(7).

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Téléchargez maintenant votre guide GRATUIT
12 astuces pour améliorer votre digestion et être moins ballonné

0 Partages
Partagez
Partagez