Comment faire son kombucha maison

Ah le kombucha, je me souviens de la tête de mes parents quand nous avions rapporté de Nouvelle Zélande un morceau de notre scoby (oui oui, notre kombucha est un warrior!!).

 

Petite précision primordiale pour ceux qui ne sont pas familier avec le kombucha : nous parlons de thé fermenté par un mélange de levures et bactéries que l’on appelle scoby.

 

Peu populaire en France, le kombucha l’est davantage en Nouvelle Zélande (et dans bien d’autre pays). Cette boisson probiotique est une excellente façon de faire le plein de bonnes bactéries! C’est une excellente alternative aux boissons alcoolisées ou aux sodas.

 

J’ai découvert le kombucha en Nouvelle Zélande. Lors d’un salon, nous (moi et mon compagnon) avons assisté à une démo en live. Le kit pour faire soi même son kombucha était à gagner… et nous avons été les heureux élu! Cela tombait à pic car notre budget kombucha commençait à devenir assez élevé.

 

Faire son kombucha n’est pas compliqué. En revanche, c’est un produit vivant et la boisson n’aura jamais le même goût.

En parlant de goût, vous vous demandez peut-être quel le goût cela doit avoir?

Il faut savoir que l’on boit rarement le mélange fermenté pur. Après une première fermentation, on ajoute dans une bouteille des fruits et/ou des épices. Le kombucha est personnalisable à souhait!

Personnellement j’adore le mélange citron/gingembre ou fruits rouges. Le kombucha est pétillant et si vous oublier votre bouteille dans un coin, attention à l’ouverture: ce sera le même effet qu’une bouteille de champagne un peu trop secouée (j’ai déjà refait la déco d’un de mes murs donc je sais de quoi je parle^^)

 

Notez que dans les kombucha du commerce on retrouve des édulcorants qui leur donnent un goût plus sucré que celui que vous pouvez obtenir chez vous.

 

Mise en garde

En cas de troubles digestifs liées au syndrome de l’intestin irritable ou en cas de candidose, le kombucha peut aggraver les symptômes (gaz, ballonnements).

 

 

Ingrédients & matériels

Il suffit de quelques ingrédients et d’ustensiles très simple. Le plus compliqué sera de trouver la souche de départ.

Ingrédients pour débuter votre kombucha

    • 1 souche SCOBY, achetée en ligne ou donnée par l’un de vos proches
    • 2-3 sachets de thé ou l’équivalent en vrac
    • Eau filtrée (ou en bouteille)
    • Sucre complet

Ustensiles:

    • 1 jar en verre
    • 1 compresse
    • 1 élastique
    • 1 bouteille en verre hermétique (vous pouvez réutiliser une bouteille de bière dotée d’un « capuchon »)

 

Protocole

Faites chauffer l’eau filtrée et laissez infuser le thé. Diluez le le sucre. Versez dans une jar propre mais sans traces de liquide vaisselle ou de vinaigre.

Rajoutez de l’eau de manière à ne laisser que 2cm au dessus du bord. Vérifiez que la température n’est pas chaude, cela tuerait les bactéries.

Versez le scoby dans la jar. « Fermez » avec la compresse et l’élastique. Laissez fermenter au moins une semaine près d’une source de chaleur (si vous êtes en hiver), et à l’abris de la lumière.

 

Personnellement j’enrobe mes jars (et oui, le kombucha prolifère vite!) de papier journal et je les laissent reposer près d’un radiateur en hiver. En été, mon kombucha est dans un placard dans la cuisine.

 

Au bout d’une semaine à 10 jours selon la température, ôtez la « plaque » de bactérie formée au dessus de la jar. Elle est toute petite au début mais avec le temps, cette « plaque » va s’épaissir. Versez le liquide dans une bouteille en verre. Aromatisez selon vos goûts (fruits rouges, gingembre…). Fermez la bouteille et laissez fermenter 2 jours à température ambiante avant de la mettre au frais. Le kombucha est prêt.

Préparez de nouveau le thé sucré et répétez la même opération de départ. Remettez la « plaque » dans le jar. « Fermez » avec la compresse.

 

Voici en vidéo la méthode de rafraichissement du kombucha à suivre.

(Excusez moi pour le bruit de fond, j’étais en train de préparer un rajma)!

Quelques conseils pour bien réussir son kombucha

  1. Utilisez du thé noir ou vert. Le kombucha a besoin de théine. Aussi, si vous utiliser du thé rooibos, la fermentation ne se fera pas correctement. Votre boisson ne sera pas pétillante et très sucrée.
  2. Utilisez du sucre complet. Le kombucha déteste le sucre blanc raffiné. J’ai essayé avec du sucre de coco mais le résultat fut décevant.
  3. Faites attention à la qualité de l’eau. L’eau du robinet est souvent trop riche en chlore et contient des résidus de pesticides et de médicaments qui vont tuer les bactéries. Utilisez de l’eau filtrée ou de l’eau en bouteille.
  4. Adaptez le temps de fermentation. En hiver faites fermenter votre kombucha dans un placard près d’une source de chaleur. En été, le temps de la première fermentation peut être diminué.
  5. N’hésitez pas à jeter des morceaux de « plaque » de bactéries. Non, cela ne fera pas de vous un criminel. Si vous ne trouvez pas preneur, jetez les morceaux au compost. Cela est important car si la « plaque » est trop épaisse, les bactéries n’auront pas suffisamment d’oxygène et la fermentation sera plus lente.
  6. Gardez toujours un fond de liquide dans le bocal lorsque que vous transvaser le liquide dans la bouteille
  7. Ayez les mains propres lorsque vous manipuler la « plaque » de bactéries/levures, mais veillez à ne pas avoir de traces de savon. 
  8. Faites vos propres expériences. Certains fruits donnent des résultats plus satisfaisants que d’autres. Personnellement, je déteste avec de l’orange mais le citron fonctionne bien.

 

 

Comment faire pour garder son kombucha vivant lorsque l’on part en vacances?

Le kombucha peut facilement survivre deux à quatre semaines sans s’en occuper. Je préfère vous prévenir: si vous ne vous en occuper pas, votre kombucha va sentir fort et le goût sera proche du vinaigre. Je vous conseille donc de jetez le liquide en ne gardant qu’un petit fond.

Si vous partez pour une durer plus longue, deux options s’offrent à vous:

  • Vous pouvez stocker au frigo votre kombucha. Le froid ralenti considérablement la fermentation
  • Vous pouvez sécher un morceau de « place ». Il vous suffira ensuite de recommencer l’opération. C’est personnellement cette technique que j’ai choisi lorsque je suis retournée en France. Ne vous inquiétez pas si votre kombucha ne pétille pas dès la première fermentation, laissez lui le temps de s’adapter à son nouvel environnement.

 

Les éventuels problèmes

« Mon kombucha ne pétille pas »

Assurez-vous de prendre un thé de qualité. Optez pour du thé noir car d’après mon expérience, c’est ce qui fonctionne le mieux.

« Mon kombucha est trop sucré »

Le temps de fermentation est surement trop court. Laissez votre kombucha un peu plus de temps, surtout si c’est votre première fermentation ou s’il fait froid.

« Mon kombucha sent le vinaigre »

Si votre kombucha est trop vinaigré, cela signifie que la fermentation fut trop longue. Rafraichissez votre kombucha plus souvent.

Selon vos gouts, n’hésitez pas à ajoutez plus de sucre, à choisir des fruits sucrés facilement fermentescibles par les bactéries (fruits rouges, pommes ou poires écrasées, mangue..). Vous pouvez également ajouter du sucre dans la bouteille lors de la deuxième fermentation.

 

 

 

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me contacter.

Bonne dégustation!

 

Pour recevoir plus d’informations, inscrivez-vous au groupe privé et recevez chaque lundi un email exclusif!

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Téléchargez maintenant votre guide GRATUIT
12 astuces pour améliorer votre digestion et être moins ballonné

0 Partages
Partagez
Partagez