10 régimes à la mode

Alala les régimes! C’est comme les vêtements : il y a des modes. Néanmoins, certains ont traversé les années grâce à leur popularité.

Je vous propose un article présentant 10 régimes, leurs effets ventés, et l’impact qu’ils ont sur l’organisme.

Cette liste est non exhaustive. Je ne détaille pas en profondeur, juste assez pour vous donner une idée. J’ai voulu rassembler des régimes très célèbres et d’autres tellement farfelus qu’il  est difficile à croire qu’ils existent ! Malheureusement, ces types de régimes, ventés par des gourous et appuyés pas des célébrités font de nombreux adeptes.

 

1- Du gras, du gras et encore du gras

Il a été mis en place pour le traitement de l’épilepsie et on le retrouve maintenant pour perdre du poids, c’est le régime cétogène (ou keto diet).  Encore un exemple parmi tant d’autre de détournement de la fonction principale d’un régime !

Le principe : conduire votre corps en état de cétose en mangeant à 75% de lipides et très peu de glucides (5% en moyenne).

Remarque : dans une alimentation standard, on recommande de consommer 50 à 50% de glucides.

Etat de cétose, qu’est-ce que c’est ?

Voici une explication simplifiée : Nos cellules, et surtout notre cerveau, se régale de glucose, c’est à dire des sucres que nous mangeons sous forme de fruits, mais aussi de céréales ou de légumineuses. Si vous privez vos cellules de ces sucres, le corps va devoir s’adapter. Le foie va alors transformer les graisses en cétones pour fournir de l’énergie à nos cellules. En forte concentration, nous entrons dans un état de cétose.

Au début du régime, le corps va puiser dans ses réserves de glycogènes situés dans le foie et dans les muscles. Vous allez perde du poids….enfin de l’eau ! En effet, pour mobiliser 1g de glycogène en réserve, 3-4g d’eau seront nécessaires (les molécules d’eau sont liés au glycogène). Lorsque les réserves sont épuisées, le corps va chercher de l’énergie ailleurs : les cellules adipeuses (graisses) sont alors mises à contribution.

Lorsque le corps utilise les lipides en l’absence de glucides, il produit des déchets appelés corps cétoniques.

Points + : les graisses sont dédiabolisées, vous serez rassasiés sans restriction calorique.

Points – : Tout d’abord, sachez que peu de gens suivant ce régime sont véritablement en état de cétose. Cependant, si vous y « arrivez », cela va se sentir au sens propre du terme ! Dans ce type de régime très peu diversifié, il y a un risque de carences en minéraux ou vitamines.  Il faut faire également attention à l’équilibre oméga 3/ oméga 6 et à ne pas trop augmenter ses apports en protéines (doivent rester en dessous de 20%). C’est un régime très difficile à suivre notamment au niveau vie sociale, et qui comporte des effets indésirables : constipation due au manque de fibres, oxydation du corps due à l’oxydation des lipides utilisés comme source d’énergie…

Etes-vous prêts à abandonner pain, chocolat, légumineuses, fruits et j’en passe ? Et si vous êtes vegan, vous allez devoir manger des tonnes d’avocats ! Pour le coté écolo, on repassera !

Si vous souhaitez arrêter ce régime, il faudra y aller en douceur. Faites-vous accompagner par un professionnel de santé !

 

  • Pour aller plus loin, article du Pharmachien

 

2- L’apologie des protéines

Bon ok j’avoue, il est un peu vieillot mais il séduit toujours, j’ai nommé le régime Dukan !

Le principe : le régime se déroule en 3 phases :

  • Phase d’attaque, vous ne devez consommer QUE des protéines pendant 5 jours
  • Phase de croisière, certains légumes sont autorisés certains jours. Vous devez rester dans cette phase selon le nombre de kilos que vous devez perdre, à raison d’une promesse de perte d’1kg/semaine.
  • Phase de consolidation, réintroduction progressivement des catégories d’aliments. Cette phase doit durer 10 jours par kilo perdu.

À ces 3 périodes, s’ajoute une phase de stabilisation, c’est-à-dire une journée de protéines pures par semaine, qui doit être poursuivie à vie. Bien sûr, le tout  avec une restriction calorique, sinon ça ne serait pas drôle !

Je me suis amusée (oui je sais j’ai de drôle de passe-temps),  à aller faire un tour sur leur sites internet. J’y ai trouvé une liste des 100 aliments à consommer à volonté. Le premier : Viandes maigres ! Allons-y, consommons à outrance du veau, du filet de bœuf et du jambon ! L’écologie, la santé, le respect de l’animal ? Bah, tant que l’on perd du poids on s’en fiche non ?!

Trêve de plaisanterie. Je vais avoir un avis tranché pour une fois, je suis contre.

Points + : vous perdrez du poids sans perde de la masse musculaire, plats industriels interdits, pas besoin de trop cuisiner, effets de satiété.

Points – : effets secondaires tels que constipation, mauvaise haleine, fatigue ou encore perte de cheveux comme le raconte Karoline ro dans cette vidéo. Mais aussi, déséquilibre alimentairescar certains aliments interdits (fruits, oléagineux, laitages, féculents) pouvant engendrer des carences, très difficile à suivre au long terme.

Pour finir, je cite un résultat d’étude trouvé : Malgré une phase de stabilisation à vie, le régime Dukan  conduit à une reprise du poids perdu en moins de 5 ans et dans 80 à 95% des cas. La perte de poids est souvent bien trop brutale pour être physiologiquement durable.

Toujours convaincu ?

 

3- Arrêtez de manger pendant 16h et tout ira bien

Le jeûne intermittent c’est LE régime fashion. Le seul hic, c’est que ce n’est pas à la base un régime pour perdre du poids, même s’il peut être bénéfique.

Le principe : Manger dans une fenêtre de 8h, jeuner pendant 14 à 16h.

Points+ : permet de réapprendre la sensation de faim, faire une longue pause digestive et donc d’éviter les coups de mou (la digestion demande de l’énergie), augmente le métabolisme de base (si pas de déficit caloriques) grâce à l’hormone de croissance, renforce l’organisme car ce dernier vit le régime comme un stress, meilleurs stabilisation de la glycémie chez les hommes et donc diminution du risque de développer une résistance à l’insuline, stimule l’autophagie (sorte de nettoyage cellulaire), diminue l’inflammation

Points – : pas adapté pour certaines personnes (troubles de TCA, faible digestion..). Il peut favoriser les  compulsions alimentaires, les femmes peuvent être sensible dérèglement hormonale il est préférable de jeuner 14h et non 16h.

Certaines personnes vont avoir tendance à diminuer leurs apports caloriques, et à long terme, diminuer leur métabolisme.

Il est recommandé de jeûne plutôt le soir que le matin car la sécrétion de l’hormone de croissance qui est bénéfique pour brûler les graisses et pour la régénération tissulaire, est libérée en partie le soir.

Le jeûne intermittent ne doit pas être mis en place du jour au lendemain sans se poser de questions, et surtout, je tiens à le rappeler encore une fois, son but n’est pas de perdre du poids, même si vous pouvez en perdre. Si vous mettez en place le jeûne intermittent avec un déficit calorique, vous allez diminuer votre métabolisme de base, perdre de la masse musculaire en majorité, bref, le cercle typique des régimes restrictifs. Il est important que vous connaissiez votre corps.

Le jeûne intermittent ne doit pas être vu comme une contrainte, car la frustration n’est pas un sentiment allié de votre corps. Les apports caloriques sont les mêmes, la différence est qu’ils sont pris sur une période concentrée. Cela ne veut pas dire que vous pouvez manger n’importe quoi et surtout vous dire « je ne mange que pendant une fenêtre de 8h, c’est parti pour le buffet à volonté ! ».

Le jeûne intermittent s’inscrit dans une démarche holistique, où vous voulez prendre soin de vous.

 

4- La fourchette est votre meilleur ami

Alors celui-là, je crois que c’est mon préféré ! Quand vous tapez dans Google : régime forking, vous trouverez un tas d’articles !

Le principe : manger uniquement les aliments qui se piquent avec la fourchette. Vous éviterez ainsi les sauce, les glaces (quoiqueJ), la viande et les apéritifs.  Pas de panique, au bout d’un moment le forking ne peut se faire que lors du diner !

Points + : facile à appliquer, ludique et pas cher

Points – : rien que le principe est stupide non ?

 

5- Retournons au Paléolithique !

Ah le régime paléo, l’ennemi du vegan ultra engagé.

Le principe : manger comme nos ancêtres vivant au Paléolithique. C’est-à-dire ? Pas de légumineuses ou céréales, mais de la viande, des noix et tout ce que l’on pouvait faire pousser à cette époque.

Le problème ? Et bien c’est que notre mode de vie ne ressemble pas tout à fait à celui de l’Homme vivant au Paléolithique… Nous sommes beaucoup plus sédentaire (une personne assises minimum 7h/jour est considérée comme sédentaire même si elle pratique une activité physique), nous ne chassons pas,  nous avons le chauffage ou la clim, donc le corps n’a pas besoin de s’adapter aux changement de température extrêmes, nous vivons dans un environnement stressant, nous n’avons pas besoin de marcher des kilomètres pour se rendre quelque part…bref, je m’arrête là mais la liste est longue.

Le point sur lequel s’appuie ce régime est que nos gènes n’ont pas évolués et donc que notre alimentation n’est pas adaptée à nos gènes. Cependant, il faut savoir que nos gènes ne s’expriment que dans un certains environnement, et que l’alimentation, bien qu’elle soit importante, n’est pas le seul facteur.

Le régime paléo, s’il est couplé à un mode de vie adapté, c’est à dire peu de stress, beaucoup de marche et autres activités physiques, des produits animaliers de bonnes qualité… est moins « dangereux ». Pourtant, il reste un régime restrictif pouvant être dur à suivre.

Points +: pas de sucres, de produits raffinés, de produits laitiers ou gluten ce qui peut être bénéfique aux personnes souffrant de maladies auto-immunes inflammatoires. Ce régime incite à privilégier les huiles riches en oméga-3, les cuissons douces, l’utilisation d’épices, d’herbes aromatiques et de végétaux.

Points – : peu adapté à notre mode de vie sédentaire, doit être mis en place dans un certain contexte.

Le régime paléo est parfois conseillé aux personnes souffrant de maladies chroniques métaboliques tel que le diabète,  ou inflammatoire. Ce régime pratiqué dans certains cas peut être bénéfique mais seulement si l’on met l’accent sur une augmentation massive des végétaux.

 

6- Tout est écrit dans votre sang

Le principe : Manger les aliments autorisés selon votre groupe sanguin.

Selon le Dr et naturopathe Peter Adamo, nos besoins nutritionnels dépendraient de nos groupes sanguins qui seraient liés à leurs apparitions dans l’évolution humaine.

Pour comprendre, parlons un peu de biologie : Chaque groupe sanguin a une composition chimique spécifique due, entre autre, aux glycoprotéines se trouvant la surface des globules rouges, et aux différents antigènes. Selon ce Dr, les glycoprotéines des globules rouges seraient susceptibles, d’interagir  avec des protéines alimentaires, les lectines, ce qui entraînerait une agglutination des globules rouges et la formation d’anticorps dirigés contre ces protéines alimentaires, par le système immunitaire.  La sensibilité à ces lectines alimentaires dépendrait du groupe sanguin. Ainsi, consommer le mauvais aliment avec le mauvais groupe sanguin pourrait causer des maladies.

Pour chacun des quatre groupes sanguins, Peter d’Adamo a défini un profil (lié à l’histoire humaine) et des aliments bénéfiques, neutres ou à éviter :

Voici les grandes lignes :

  • Groupe O : riche en protéines, pauvre en glucides
  • Groupe A : végétarien
  • Groupe B : équilibré mais riche en produits laitiers
  • Groupe AB : équilibré

Pour en savoir plus, je vous invite à lire cet article. Si vous êtes davantage intéressé par la théorie, cet article

Points + : Le seul point positif que je vois : tous les aliments transformés sont bannis quel que soit le profil.

Points – : ces différents régimes se basent selon ce que mangeant nos ancêtres, mais encore une fois, nous n’avons pas le même mode de vie. C’est un régime privatif : vous ne pouvez pas manger ce que vous souhaitez. De plus, il n’y a pas, à ce jour, pas d’études scientifiques.

 

7- Dormez plus pour manger moins

Beau slogan de campagne non ? Le régime de « La Belle au bois dormant » existe bel et bien !

Le principe : comme son nom l’indique, il suffit d’augmenter le nombre d’heures de sommeil. Vous dormirez plus, donc vous mangerez moins.

Le hic, c’est qu’il va falloir dormir beaucoup. J’espère que vous n’avez pas grand-chose à faire ! Vous avez peur de ne pas pouvoir dormir autant ? Pas de panique, les sédatifs sont autorisés !

Points + : c’est économique et heu…être dans son lit c’est confortable ?

Point – : je cherche toujours

Même si vous êtes un fin d’Elvis Presley, passer votre chemin sur ce régime utilisé par ce dernier.

Pour aller plus loin, cliquez ici.

 

8- J’espère que vous aimez le pamplemousse !

Cet agrume serait un brûleur de graisses naturel. Mais quel bonheur ! Pourquoi la moitié de la population en France est en surpoids alors ? Mangeons des pamplemousses voyons !

Le principe: manger du pamplemousse à chaques repas

Plus sérieusement, comment peut-on croire qu’en mangeant un pamplemousse à chaque repas, les kilos superflus vont disparaîtraient pour toujours ?! Attention, pas de jugements si vous l’avez suivi, les personnes prônant ce type de régimes sont très douées dans l’art de la manipulation.

Points + : facile à mettre en place

Points – : outre le coté aberrant, il peut s’avérer dangereux lorsque vous faites une cure pamplemousse, c’est à dire consommez uniquement cette agrume pendant 1 semaines. De plus, le pamplemousse perturbe le fonctionnement de certains médicaments. Attention !

Ce régime pamplemousse peut être adapté sous forme de cure. Une mono diète est parfois conseillée par les naturopathes, mais ce genre de cure doit être individualisé et supervisé si vous souffrez d’une maladie quelconque ou si prenez des médicaments.

 

9- Avec ce régime, jetez votre micro-onde et votre four car vous n’aurez plus besoin de cuire vos aliments (ou presque).

Il va falloir avoir des intestins solides, car à partir de maintenant, vous ne consommerez que du cru ! La raw food est vantée par ses multiples bienfaits dont le principal est que la cuisson ne va pas détruire les vitamines, minéraux et enzymes contenus dans l’aliments…Sauf que c’est un peu plus compliqué que ça. Tout d’abord on sait que les vitamines/minéraux de certains aliments sont mieux absorbés lorsqu’ils sont cuits.

Le principe : consommez uniquement des aliments crus, germés ou déshydratés (ex : pain essène)

Les adeptes de la raw food contredisent : « le feu a permis à l’Homme de cuire ses aliments et donc de digérer et d’absorber davantage ses aliments. Le temps et l’énergie économise lui a permis de se développer »

Je ne suis pas contre manger cru. Comme une majorité d’entre nous, j’adore les salades, croquer dans une pomme et je vous une petite révélation, je suis accros au carottes crues ! Cependant, manger cru peut vous donner des inconforts digestifs, surtout si vous êtes fragile. Pas de cuisson dit aussi, pas de destruction par la chaleur de micro-organismes ou toxines pouvant être pathogènes. Il est donc recommandé de manger bio.

Points + : plus besoin de micro-ondes, four…mais il est conseillé d’investir dans une centrifugeuse, sensation de satiété plus rapide. Grace à ce type de régime vous allez pouvoir vous intéresser à certaines méthodes de préparation autres que la cuisson telles que : la fermentation, la germination, déshydratation… Afin de diversifier vos menus, votre créativité sera mise à l’épreuve

Points – : régimes restrictif de par l’impossibilité de consommer des aliments nécessitant une cuisson (pomme de terres, patates douces…). Il peut être difficile à allier avec une vie sociale. Demande un hygiène plus rigoureuse afin d’éviter d’éventuelles contaminatinons. Fini la soupe de légumes bien chaude en hiver prêt de la cheminée!

La raw food c’est bien, mais complétée de cooked food, c’est quand même plus sympa !

 

 

10- Et pour finir, une petite pensée à celles qui vivent dans les airs !

Le régime Natman. Sa promesse : perdre 4kg en 4jours (j’ai peur^^).

Cette diète, aussi connue sous le nom de « régime des hôtesses de l’air », est express : 4 jours. La légende raconte que cette durée correspondrait aux escales des hôtesses de l’air qui profitaient de ce temps pour éliminer les excès alimentaires réalisés durant leurs heures de vol (?!).

Le principe : régime hypocalorique et restrictif.

Points + : boissons sucrées à éviter, courte durée, légumes à volonté, bon apport en fibres

Points – : Vous avez vraiment besoin d’une liste ?!

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le super article de femmes actuelles (j’ironise, je préfère préciser au cas où)

 

Pour conclure

Le but de cet article n’est pas de vous faire culpabiliser ou de décrire en détails les régimes, mais plutôt de vous donnes un petit aperçu de ce qui se passe dans le monde des régimes.  Cet article vous montre que selon les croyances de chacun, mieux faut manger de la viande ou pas du tout, qu’il faut éviter les féculents ou les laitages, qu’il ne faudrait manger quasiment que des aliments très gras, ou pour d’autres que la solution est de manger 100% cru… bref il y en a pour tous les gouts.

Les « régimes » pour qu’ils fonctionnent ne doivent pas être subits ni vécus comme une frustration permanente, mais s’inscrirent dans un mode de vie sain. Tous les régimes vous rendant dépendants d’un système sont pour moi, dangereux.

Nous avons malheureusement, aujourd’hui une vision très réductionniste lorsqu’il s’agit de perte de poids : « tu veux perdre du poids ? Mange moins et fait plus de sport ! ». On pense que seul le déficit calorique fonctionne. Si cela était aussi simple, il n’y aurait pas autant de personnes en surpoids, et il ne serait pas aussi compliqué de perdre les kilos superflus!

Le corps humain est ensemble, les organes ne fonctionnent pas chacun de leur côté mais dans un équilibre complexe. Aussi, il y a de nombreux facteurs qui influencent notre poids.

Retenez donc que si vous souhaitez perdre du poids, le mieux est d’en parler à un professionnel de santé afin de voir le « problème » dans sa globalité.

 

Pour aller plus loin

 

 

N’hésitez-pas à me donner votre avis, me partager vos expériences et surtout, si vous souhaitez perdre du poids durablement, contactez moi. Diététicienne nutritionniste contre les régimes restrictifs, je vous accompagne dans une démarche holistique.

 

Téléchargez votre e-book gratuit
Les 12 astuces pour améliorer votre digestion

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Téléchargez maintenant votre guide GRATUIT
12 astuces pour améliorer votre digestion et être moins ballonné

0 Partages
Partagez
Partagez