Le diabète gestationel

On vous a dit que vous étiez à risque d’un diabète gestationnel mais sans trop vous expliquer qu’est-ce que c’est ?

Ou peut-être que vous savez être à risque, mais vous ne savez pas comment appréhender la situation ?

Bonne nouvelle, vous êtes au bon endroit.

 

 

Qu’est-ce que le diabète gestationnel ?

Le diabète gestationnel, (appelé aussi diabète de grossesse) est un trouble de la tolérance glucidique diagnostiqué pour la première fois au cours de la grossesse, ou que l’occasion de la grossesse va révéler. Cette forme de diabète temporaire est causée par une insulino-résistance dues à la production élevée d’hormones lactoplacentaires ayant une action opposées à l’insuline, entraînant une insulino résistance et/ou une insulinémie

Le diabète gestationnel touche 2 à 7% des femmes enceintes.

 

Quand apparaît-il ?

L’intolérance au glucose apparaît autour de la 24e et la 27e semaine.

Quels sont les facteurs de risques ?

Les facteurs de risques :

    • Surcharge pondéral et sédentarité
    • Antécédents familiaux
    • Age >35 ans
    • Antécédents de glycosurie en dehors de la grossesse ou de macrosomie (bébé de +4kg) ou mort in utéro.

 

Quels sont les symptômes ?

Deux signes devraient vous mettre la puce à l’oreille :

    • La soif intense
    • La polyurie, c’est-à-dire que vous urinez beaucoup (différent de la pollakiurie qui est le faite d’uriner souvent)

Et bien sur la fatigue, mais ce facteur est un peu moins précise car une femme enceinte peut etre fatigué pour diverses raisons.

 

Le diagnostic 

Le diagnostic est réalisé par une prise de sang où la glycémie est mesurée. Au cours de la première  visite, on peut pré-diagnostiquer un diabète si la glycémie est, à jeun, <0.62g/L, et post prandial <1.10g/L.

A la 24e semaine, le test HGPO (hyperglycémie provoquée par voie orale) va être effectué pour poser le diagnostic. La glycémie est mesuré à jeun, puis une solution contenant 75g de glucose va être donnée à la femme enceinte.  Sa glycémie va être mesurée. Une seule valeur de glycémie au delà des seuils définis (0,92g/L à jeun; 1,80g/L 1h après la charge orale en glucose ; ou 1,53g/L 2h après) suffit à diagnostiquer un diabète gestationnel.

 

Les traitements

Comme toute forme de diabètes, des mesures hygiéno-diététiques seront à prendre.

Cependant, parfois cela ne suffit pas et pour le bon développement du fœtus, la prescription d’insuline sera parfois nécessaire. Les injections d’insuline sont favorisées aux médicaments oraux car ces derniers peuvent franchir la barrière placentaire et donc potentiellement affecter le fœtus.

 

Et après ?

Après la naissance, la production d’hormone opposée à l’action de l’insuline chute ainsi que le poids. Aussi dans la majorité des cas on observe un retour à la normal.

Cependant, les femmes ayant développé une intolérance au glucose durant leur grossesse sont plus à risque de développer un DT2. .

 

Les conséquences

  • Conséquences à court terme :

Pour la mère :

    • HTA
    • Toxémie gravidique ou pré éclampsie
    • Césarienne

Pour le fœtus :

    • Macrosomie fœtale. Le glucose passe la barrière placentaire donc la glycémie de la mère est la même que celle du fœtus. Si la mère est en hyperglycémie, on observe une synthèse d’insuline par le fœtus qui va stimuler la croissance du tissu adipeux.
    • Hypoglycémie néonatale
    • Mort fœtale in utéro

 

  • Conséquences à long terme

Pour la mère, évolution vers DT2 (30 à 50% des cas)

Pour le fœtus : obésité (à 8 ans 50% des cas), et DT2

 

Pourquoi faut-il surveiller la glycémie de la mère ?

Le glucose passe la barrière placentaire donc la glycémie de la mère est la même que celle du fœtus. Si la mère est en hyperglycémie, le fœtus va synthétiser de l’insuline ce qui stimule la de croissance du tissu adipeux entraînant les conséquences vue précédemment.

L’objectif à atteindre est de garder une glycémie à jeun de 0.95g/L, à 1h après repas de 1.30g/L et à 2h après repas de 1.20g/L.

 

 

J’espère que cet article vous aura éclairé. Si vous souhaitez obtenir plus de conseils, n’hésitez pas à me contacter. De simples actions vous aideront à garder ce diabète sous contrôle et éviter que vous développiez à l’avenir un DT2.

 

 

Téléchargez votre guide GRATUIT
We respect your privacy.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Téléchargez maintenant votre guide GRATUIT
12 astuces pour améliorer votre digestion et être moins ballonné
0 Partages
Partagez
Partagez